Témoignage

Chloé - Ancienne BTS AG

Quel a été ton parcours scolaire ?

J’ai fait une terminale littéraire, qui ne m’a pas du tout plu. Après mon échec au baccalauréat, je me suis mise à travailler, pour gagner un salaire minimum. Au bout d’un moment j’en ai eu assez, et je me suis inscrite sur un site internet, à la suite de quoi l’IFCV m’a contactée. J’ai passé les tests et l’entretien quelques semaines plus tard, et quand j’ai appris que j’étais acceptée, j’ai démissionné de mon travail.
J’ai choisi le BTS assistante de gestion, car je ne savais pas quoi faire et c’est ce qui m’a semblé être le domaine le plus large.

Pourquoi as-tu choisi l’IFCV ?

Je n’ai pas eu à chercher ailleurs puisqu’ils m’ont contactée. Ils m’ont fait passer des entretiens avec des professionnels pour intégrer une entreprise, et m’ont proposé à quelques unes de leurs entreprises partenaires mais c’est moi qui ai trouvé mon employeur. Il y a un bon suivi des élèves, en plus on est pile entre Paris et la banlieue, ce qui est pratique.

Quelles étaient les modalités d’inscription, et d’acceptation ?

J’ai passé un test de culture générale fin août, pour une rentrée en octobre. Ca a été assez rapide car quelques jours plus tard, j’ai eu un entretien de motivation avec un Chef de projet de l’IFCV. Après cet entretien, on m’a beaucoup conseillé pour me dire comment être attractive aux yeux des entreprises.

Peux-tu parler de ton programme et de l’organisation de ta vie d’étudiant en alternance ?

On a 14h de cours, réparties sur le jeudi et le vendredi, et le reste du temps on est en entreprise (21h). On n’a pas les mêmes vacances que les étudiants en parcours initial, comme les salariés on a seulement 5 semaines de congés payés. Même en cours on est comme des salariés, on est obligés de se justifier par des arrêts de travail pour chaque absence.

Ca n’a pas été trop difficile pour moi de m’adapter au rythme puisque j’étais salariée en 35h, mais rentrer du travail et avoir une tonne de devoirs à faire pour le lendemain, ce n’est pas évident, surtout à la veille des examens.
Il faut savoir aussi que quand on commence à avoir un salaire, on prend goût à l’indépendance, mais on ne peut pas vivre pleinement une vie d’étudiant, ce qui peut être un peu frustrant.

Comment as-tu trouvé ton entreprise ?

Je suis dans un cas particulier car dans le courant de mon cursus j’ai changé d’entreprise, alors qu’on est censés garder la même les deux années. Ma première entreprise ne me convenait pas car les tâches n’étaient pas assez variées. Mais j’ai continué à chercher et j’ai fini par trouver dans une boîte de production musicale. Je m’occupais de la partie commerciale, des devis, des factures, du phoning, etc… J’étais un peu l’assistante de tout le monde, et devais être opérationnelle dans tous les domaines, ce qui correspondait à ma formation puisque j’étais censée assister le directeur d’une PME.

Tu es actuellement en CDD à l’IFCV, pourquoi t’ont-ils choisie ?

Mon contrat de professionnalisation se terminait le 30 juin et l’IFCV m’a proposé un CDD au sein de leur équipe pour aider à la gestion des contrats de professionnalisation jusqu’à la fin de l’année. Ils ont fait un tri entre les alternants qui terminaient leur contrat fin juin, ont demandé aux formateurs quels élèves étaient sérieux, et avaient aussi nos bulletins de note sous la main.
J’espère que ce CDD peut se transformer en CDI, mais il n’y a que peu de postes à pourvoir hors saison. Si je ne reste pas à l’IFCV, je pense chercher un contrat dans la branche des centres de formation.

Penses-tu que l’alternance soit un véritable tremplin vers l’emploi ?

Je suis convaincue que l’alternance est un véritable tremplin vers l’emploi. Le fait de pouvoir acquérir en deux ans au moins une expérience professionnelle est énorme.
On peut sortir d’un BTS en initial, tout avoir dans la tête mais ne pas savoir s’en servir en milieu professionnel. D’un autre côté, les employeurs sont intéressés par des gens tout de suite intégrables sur le terrain. Je pense que c’est le meilleur moyen d’entrer dans la vie active, de se faire de l’expérience, et de mettre à profit tout ce qu’on a appris en cours, histoire de ne pas oublier.
Je ne me serais pas vue passer le BTS autrement, même si le rythme est soutenu. On peut avoir de très bonnes notes et en pratique mettre plus de temps à réagir. En alternance, on est très efficaces, alors que les étudiants en initial mettront plus de temps à s’adapter et à comprendre les missions qu’on leur demande.

Tu n’as pas envisagé de poursuivre tes études ?

J’aurais bien fait un BAC+3 en restant à l’IFCV mais ce n’est pas cohérant avec mon projet professionnel (ils ne proposent que des formations bancaires ou commerciales). Sinon j’aurais bien continué en RH, mais toujours en alternance.

Qu’en est-il des débouchés professionnels dans ta formation ?

Le BTS assistant de gestion est un BTS qui offre de nombreux débouchés car il est très polyvalent. Toutes les entreprises ont besoin d’un assistant qui soit bon dans différents domaines (compta, RH, commercial, organisation…)

As-tu des conseils à donner aux autres étudiants ?

Je pense qu’il faut vraiment être motivé pour faire de l’alternance car ce n’est pas facile tous les jours, il ne faut pas seulement vouloir avoir un BAC+2 mais avoir la motivation d’en apprendre toujours plus, mais ça en vaut la peine.