Actualités

Contrat de professionnalisation ou d'apprentissage : devenez incollable !

Si vous décidez de vous lancer dans une formation en alternance, il faut savoir qu’il existe deux contrats différents : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation.

 

Il y a quelques jours, les chargés de recrutement de l’IFCV ont reçu une question plus que pertinente d’un de ses alternants. « Je vois qu’il existe deux types de contrats dans les offres d’emploi auxquelles je postule. Qu’est-ce qui différencie ces contrats ? ». Jérémy, admis en BTS SAM est à la recherche d’une entreprise pour réaliser son alternance à la rentrée 2020 et il a vite été confronté à ces deux noms « contrat de professionnalisation » et « contrat d’apprentissage » qui concernent tous les deux des contrats en alternance.

 

C’est une notion qui peut être assez floue au début mais qui n’a pourtant rien de bien sorcier une fois que l’on en sait plus ! Identifiez les différences dès maintenant pour optimiser vos recherches.

 

Des objectifs différents

Initialement, la différence entre ses deux contrats portent sur leur finalité. 

Le contrat d’apprentissage vise à obtenir un diplôme, une qualification professionnelle reconnue par l’État mais qui est généralement poursuivi par d’autres études.

Le contrat de professionnalisation à quant à lui pour but de compléter une formation initiale et de faciliter l’insertion professionnelle. C’est pourquoi ce type de contrat est plus généralement proposé aux étudiants en formation Bac+5 tandis que le contrat d’apprentissage sera davantage pour les étudiants en formation CAP à Bac+3. 

Par ailleurs, un jeune en contrat d’apprentissage aura un statut d’étudiant alors qu’un jeune en contrat de professionnalisation sera quant à lui davantage considéré comme un salarié. 

 

Et la formation dans tout ça ? 

Un jeune en alternance a un pied dans le monde du travail, et le second en cours ! Qu’en est-il du temps de formation scolaire ?

En contrat d’apprentissage, cette formation théorique peut aller jusqu'à 50% du temps de travail de l’étudiant. 

En contrat de professionnalisation, visant à intégrer le monde professionnel, c’est l’entreprise qui est prioritaire sur l’école. Ainsi, le temps passé à l’école ne doit pas excéder 25% du temps de travail, mais attention, il y a tout de même un minimum de 150 heures de formation théorique à réaliser sur une année. 

 

Une rémunération qui varie

Le salaire dépend majoritairement de l’âge et du niveau d’étude de l’étudiant. Une étudiant en contrat de professionnalisation est davantage présent en entreprise qu’en cours (et il est également souvent plus âgé), ainsi la rémunération brut sera plus élevée qu’en contrat d’apprentissage.

En revanche, en contrat d’apprentissage, les apprentis sont quasiment totalement exonérés de charges sociales, ce qui signifie que le salaire brut est le salaire net est équivalent, au contraire du contrat de professionnalisation qui a une différence d’environ 20% entre le brut et le net. 

 

 

Récapitulons en tableau 

 

 

Contrat d’apprentissage

Contrat de professionnalisation

Âge

16-29 ans

16-25 ans

Type de contrat

CDD (1 à 3 ans)

CDD (6 à 24 mois)

Objectifs

Obtention d’un diplôme

Insertion professionnelle

Formation 

Maximum 50% du temps de l’étudiant

150 heures par an (maximum 25% du temps de l’étudiant)

Rémunération

Entre 27 et 100% du SMIC selon l’âge et le niveau d’étude

Entre 55 et 100% du SMIC selon l’âge et le niveau d’étude

 

Désormais, vous devriez mieux comprendre. Mais si vous avez des questions, n’hésitez pas, comme Jérémy, à en parler aux chargés de recrutement de l’IFCV lors de votre admission ou à n’importe quel autre moment. Nos équipes sont à votre disposition pour vous accompagner au mieux !